L'Univers du Verre
Homepage | Actualité | Encyclopédie | Annuaire | Ressources | Contacts
L'Antiquité
Au XVIIIe siècle, la technologie du verre évolua rapidement. Les premiers moules apparurent en 1821 mettant fin au souflage du verre pour les bouteilles et autres gobelets. 

Le XIXe siècle

Au XIXe siècle, c'est la technologie du verre plat qui s'améliora. C'est ainsi que des quantités controllées d'air comprimé étaient envoyées pour produire un large cylindre régulière, cylindre qui était ensuite coupé dans le sens de la longeur, réchauffé et posé pour le laisser s'applatir sous l'influence de sa propre gravité. Le prix du verre chuta permettant au verre de se démocratiser dans les maisons.

Au XIXe siècle toujours, l'énergie hydrolique, puis l'énergie à vapeur et enfin l'énergie électrique, rendirent de plus en plus rapide et efficace le polissage de grandes plaques de verre. La France, la Belgique et l'Allemagne monopolisèrent la fabrication de plaques de verre jusqu'à la création en 1833 de la première usine américaine avec la Pittsburgh Plate Glass Company. En France se constitue deux groupes verriers, l'un autour de Saint-Gobain, l'ancêtre de la Manufacture royale des glaces qui absorba Saint-Quirin et la Glacerie de Montluçon et de Boussois (BSN puis Glaverbel).

Le XXe siècle

Au XXe siècle, la mécanisation s'accentua. Des machines permirent la production de rubans de verre sans fin, polis des deux côtés simultanément. Mais ce fut l'invention du procédé Float par Pilkington qui changea définitivement la face de l'industrie du verre plat.

Furent également développées au XXe siècle des technologies, pour durcir le verre en le trempant mécaniquement ou chimiquement, pour le colorer afin de réduire la transmission de chaleur et de lumière, ou de poser des couches sur sa face afin que la lumière se reflète sur lui ou conduise l'électricité.

Dans les années 1960, les grands verriers mondiaux ont adopté pour la fabrication de verre plat, un procédé inventé par la firme anglaise Pilkington, appelé « Float Glass ». Cette technique consiste à faire flotter à la sortie du four en fusion sur un bain d'étain, en atmosphère contrôlée d'azote et d'hydrogène, un ruban de verre en continu.

1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6
L’Univers du Verre